Regards sur le Cinéma Européen

  CinéVillages - La Possonnière - St Georges - St Martin    

Prog sept oct CinéVillages

 

Bande annonce → cliquez sur les affiches

Affiche La communion

1h 58min / Drame                        Interdit aux moins de 12 ans

De Jan Komasa

Avec Bartosz Bielenia, Eliza Rycembel, Aleksandra Konieczna

Nationalité Polonais

SYNOPSIS

Daniel, 20 ans, se découvre une vocation spirituelle dans un centre de détention pour la jeunesse mais le crime qu'il a commis l'empêche d'accéder aux études de séminariste. Envoyé dans une petite ville pour travailler dans un atelier de menuiserie, il se fait passer pour un prêtre et prend la tête de la paroisse. L'arrivée du jeune et charismatique prédicateur bouscule alors cette petite communauté conservatrice.

CRITIQUE Les fiches du cinéma par Marine Quinchon

Une mise en scène au cordeau, un scénario percutant et l'incroyable interprétation du très charismatique Bertozs Bielena font de cette "Communion", qui représentait la Pologne aux Oscars, un drame passionnant qui nous donnerait presque envie de retourner à l'église.

Affiche Un jour si blanc  

1h 44min / Drame                                      Avertissement

De Hlynur Palmason

Avec Ingvar Eggert Sigurðsson, Ída Mekkín Hlynsdóttir, Hilmir Snær Guðnason

Nationalités Islandais, Danois, Suédois

SYNOPSIS

Dans une petite ville perdue d’Islande, un commissaire de police en congé soupçonne un homme du coin d’avoir eu une aventure avec sa femme récemment décédée dans un accident de voiture. Sa recherche de la vérité tourne à l’obsession. Celle-ci s’intensifie et le mène inévitablement à se mettre en danger, lui et ses proches. Une histoire de deuil, de vengeance et d’amour inconditionnel.

CRITIQUE Libération par Marius Chapuis

Sous ses faux airs de polar, le beau film stylisé de l’Islandais Hlynur Pálmason raconte la quête de vérité d’un homme qui soupçonne sa femme récemment disparue d’avoir mené une double vie. Un drame qui vire au thriller névrotique sur fond de paysages spectraux.

Affiche LILLIAN

2h 08min / Aventure, Drame

De Andreas Horvath

Avec Patrycja Planik

Nationalité Autrichien

SYNOPSIS

Lillian, échouée à New-York, décide de rentrer à pied dans sa Russie natale. Seule et déterminée, elle entame un long voyage à travers l’Amérique profonde pour tenter d’atteindre l’Alaska et traverser le détroit de Béring…

CRITIQUE L'Humanité  par Michèle Levieux

Découvert lors du dernier Festival de Cannes, Lillian, du cinéaste autrichien Andreas Horvath, magistralement incarné par la jeune Patrycja Planik, est un sidérant voyage initiatique à pied à travers l’Amérique du Nord, de la côte Est à l’Alaska.

Affiche Emma Peeters

1h 27min / Comédie dramatique

De Nicole Palo

Avec Monia Chokri, Fabrice Adde, Stéphanie Crayencour

Nationalités Belge, Canadien

SYNOPSIS

Emma Peeters va avoir 35 ans. Après des années de galère à Paris à essayer de devenir actrice, elle décide de se suicider pour réussir quelque chose dans sa vie. Elle fixe la date à la semaine suivante, le jour de son anniversaire. Pour le meilleur et pour le pire, elle rencontre Alex Bodart, un employé de pompes funèbres un peu bizarre qui va proposer de l’aider…

CRITIQUE Les fiches du cinéma  par Michaël Ghennam

Mona Chokri est la tête d'affiche de cette chronique douce-amère qui recycle le traditionnel personnage de l'actrice qui galère, et qui ici décide d'organiser sa propre mort. Une bonne idée de départ, mais mal exploitée sur la durée.

Affichz STYX

1h 34min / Drame

De Wolfgang Fischer

Avec Susanne Wolff, Gedion Oduor Wekesa, Alexander Beyer

Nationalités Allemand, Autrichien

SYNOPSIS

Rike, quarante ans, est médecin urgentiste. Pour ses vacances, elle a planifié un voyage en solitaire pour rejoindre l’île de l’Ascension depuis Gibraltar, une île au nord de Sainte-Hélène, où Darwin avait planté une forêt entière. Seule au milieu de l’Atlantique, après quelques jours de traversée, une tempête violente heurte son vaisseau. Le lendemain matin, l’océan change de visage et transforme son périple en un défi sans précédent…

CRITIQUE Le Nouvel Observateur  par François Forestier

Ce premier film fait preuve d'une maîtrise impressionnante : la mise en scène, la géométrie des lieux, le trouble du personnage sont d'une précision totale. Le réalisateur ne force jamais l'émotion, quitte à rester dans une certaine froideur. C'est d'autant plus fort.

Affiche Black is Beltza

1h 28min / Animation, Aventure

De Fermin Muguruza

Avec Unax Ugalde, Isaach de Bankolé, Iseo

Nationalité Espagnol

SYNOPSIS

Octobre 1965, New York. Les traditionnels géants des Fêtes de Pampelune sont invités à défiler sur la 5ème avenue. Mais les autorités américaines interdisent la participation des deux géants noirs dans le contexte de la ségrégation raciale. C’en est trop pour Manex qui, fidèle à ses convictions et son tempérament rebelle, fausse compagnie à ses collègues. Il part à la découverte du New York de la lutte pour les droits civiques et de la contre-culture.

CRITIQUE par un Spectateur

Manex un rebelle, loin de son Pays Basque natal, va se lancer dans une lutte pour les droits civiques. Entre fiction et réalité, « Black is Beltza » est un film d’animation qui nous plonge au cœur des émeutes raciales qui découlent de la mort de Malcolm X, de la rencontre avec Le Che, du mouvement des Black Panther, de la guérilla bolivienne, des drogues psychédéliques ou de la libération sexuelle…

Affiche Her Job

1h 30min / Drame

De Nikos Labôt

Avec Marisha Triantafyllidou, Dimitris Imellos, Konstantinos Gogoulos

Nationalités Grec, Français, Serbe

SYNOPSIS

Athènes, de nos jours, Panayiota, est une femme au foyer, complètement dévouée à son mari et à leurs deux enfants. Elle est peu allée à l’école, ne sait pas lire, a quitté la demeure familiale pour le domicile conjugal, passant d'une domination à une autre. Crise oblige Panayiota, pour la première fois de sa vie, doit travailler ailleurs qu’à la maison et se risquer ainsi à l'autorité et la subordination, mais aussi l’amitié, la lutte et le goût de la liberté.

CRITIQUE Télérama  par Guillemette Odicino

Si la vie condamne certaines à passer d’un aspirateur de ménagère à un aspirateur professionnel, alors seuls de menus détails peuvent créer une embellie. Les mettre en lumière est la réussite de cette chronique. Surgira ainsi, grâce à la solidarité ouvrière et féminine, le sourire bouleversant qui couronne une discrète émancipation.

Affiche Une grande fille

2h 17min / Drame, Guerre

De Kantemir Balagov

Avec Viktoria Miroshnichenko, Vasilisa Perelygina, Andrey Bykov

Nationalité Russe

SYNOPSIS

1945. La Deuxième Guerre mondiale a ravagé Léningrad. Au sein de ces ruines, deux jeunes femmes, Iya et Masha, tentent de se reconstruire et de donner un sens à leur vie.

CRITIQUE Télérama  par Samuel Douhaire

Ces portraits de femmes blessées ne seraient pas aussi admirables sans les personnages secondaires que le réalisateur parvient à faire exister en quelques scènes inoubliables. Le médecin-chef victime de sa trop grande compassion pour ses patients, le vétéran paralysé qui refuse de devenir « l’enfant » de ses filles, le jeune puceau fou amoureux de Masha ou cette apparatchik qui a dû s’endurcir pour s’imposer dans un monde d’hommes : ils forment une humanité souffrante en quête de bonheur. Et nous bouleversent.

Affiche Un soir en Toscane

1h 36min / Drame

De Jacek Borcuch

Avec Krystyna Janda, Kasia Smutniak, Vincent Riotta

Nationalités Polonais, Américain

SYNOPSIS

Maria Linde, poétesse et prix Nobel juive polonaise, s’est retirée loin des mondanités et des conventions dans la paisible campagne de Toscane. Elle y vit libre et heureuse, entourée de sa famille, de ses amis et de son jeune amant égyptien. Mais la tension monte dans la vieille Europe comme dans sa petite ville où les réfugiés affluent. Refusant l'hypocrisie ambiante, Maria accepte une ultime remise de prix, et revient dans l'espace public avec une déclaration qui fait scandale.

CRITIQUE Le Journal du Dimanche  par Baptiste Thion

Après une première partie qui dévoile par petites touches la fragilité de l’harmonie du paradis toscan, vient le scandale autour de l’héroïne (impeccable Krystyna Janda), révélant une société où la voix des écrivains, parfois provocatrice mais nécessaire, est de plus en plus contestée.